#Confinés : Télétravail, comment rester motivé ?

Après la première vague de télétravail forcé par la grève, voici venu l’épisode coronavirus. Et, celui-ci n’est pas près de s’arrêter. Selon les déclarations du Premier Ministre lundi soir, plus de 50% des travailleurs français sont actuellement en télétravail. Bonne nouvelle ? Si l’on en croit les chiffres du télétravail, 55% des français y aspiraient. Oui, mais forcé, c’est autre chose… A la maison 7j/7, 24h/24, isolé ou avec toute la famille à gérer, le télétravail prend une autre saveur… Voici 20 astuces qui vont vous permettre de tenir sur la durée et rester motivé. 

1) Maintenir la routine

Ceux qui le pratiquaient avant la crise vous l’assurent, le télétravail demande de la discipline ! A quoi ressemblaient vos journées avant le confinement ? Heure du lever, du petit-déjeuner, douche, toilette du matin, début du travail à 9 heures coiffé et normalement habillé… rien de cela ne doit changer. Pour ne pas perdre pied, il est fondamental de maintenir votre routine. Ce n’est pas le moment de repousser votre réveil, de travailler en pyjama ou entre 23 heures et 3 heures du matin. Mettez-vous en tête que rien n’a changé, si ce n’est votre lieu de travail.

2) Rythmer sa journée

Reprenez votre emploi du temps pré-confinement. Observez-le attentivement. Il y a des sessions de travail et des moments de détente. Faites de votre mieux pour maintenir cette organisation à l’identique. C’est précisément ce rythme qui va vous permettre de tenir sur la durée. L’équilibre pro-perso doit être préservé au maximum. Ce qui change ? Vous n’avez plus de temps à passer dans les transports ! Utilisez ce temps à bon escient : sport, méditation, ménage, art créatif, cuisine… Voyez les choses positivement, vous avez gagné du temps pour vous !

3) Aménager un espace dédié

Où travaillez-vous chez vous ? Sur votre lit en pyjama ? Sur la table de la salle à manger dans les miettes du dernier repas ? Y-t-il un espace plus propice ? L’idéal, quand cela est possible, est d’avoir un espace dédié. Un petit bureau au calme, avec un siège adapté, où vous pouvez laisser vos affaires, votre ordinateur, vos notes, bref votre joyeux bazar. Un espace à vous, où personne ne vous dérange lorsque vous vous y trouvez. Ce n’est pas donné à tout le monde, c’est vrai ! Mais essayez de vous créer une bulle à vous. C’est une condition sine qua non de votre efficacité.

4) Prendre des pauses

Au boulot, il n’y a pas que des sessions de travail intense. Il y a aussi des pauses café et des moments conviviaux. Reproduisez ces instants. Appeler un ami en pause, marcher jusqu’à votre machine à café, vous prendre un break dans un rayon de soleil avec un snack réconfortant. Vous pouvez tester la « méthode pomodoro », venue d’Italie et inspirée du minuteur de cuisine en forme de tomate (“il pomodoro” en italien). Selon son inventeur, Cirillo, il est recommandé de faire une pause de 5 minutes toutes les 25 minutes. Mettez un chrono et, toutes les 25 minutes, allez marcher et vous « aérer » 5 minutes (pas plus).

5) Fixer des calls d’équipe

Bien souvent e travail se fait aussi en équipe. Vous allez avoir besoin de rester connecté à vos collègues. Tant mieux, ils vous manquaient. Il existe beaucoup d’outils précieux en cette période de confinement. Pour les conférences à plusieurs, la rédaction de BRÂAM vous recommande : Zoom, Google hangouts, ou encore Starleaf…Testés et approuvés ! Voir vos collègues confinés eux aussi, prendre des nouvelles, partager sur les difficultés que l’on peut rencontrer, se fixer des objectifs à plusieurs et voir où on en est, c’est fondamental pour rester motivé.

6) Instaurer des règles du jeu

Certains d’entre vous sont confinés à plusieurs. Famille, belle-famille, amis, enfants… il va falloir trouver le bon équilibre pour rester focus. C’est à vous de poser fermement les règles du jeu. Par exemple, de 9 heures à 11h30, je travaille à tel endroit et personne ne me dérange. Puis de 13 heures à 19h, après c’est l’apéro. Prévoyez des moments où vous serez disponible pour vos proches. Ne vous divisez pas, mais bloquez des tranches horaires précises où vous serez pleinement à ce que vous faites.

7) Rester connecté avec ses collègues

Il n’y a pas que les conf-call pour rester connectés. Au travail vous avez l’habitude de poser une question, partager une émotion ou simplement discuter avec vos collègues. En général, vous lancez une phrase par-dessus votre ordinateur à votre collègue qui se trouve juste derrière. Maintenant, vous êtes seul devant votre écran. Mais pensez que vos collègues sont à l’identique et que vous pouvez dialoguer par écrans interposés ! Slack, WhatsApp, mails, sms, restez connectés entre vous pour maintenir les échanges et la productivité.

8) Se fixer des objectifs

Assis à votre poste de travail, vous ne savez pas tellement par où commencer. Les priorités d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui. L’urgent est devenu latent. Bref, hier vous étiez noyé et aujourd’hui vous êtes perdu. Pour ne pas perdre le cap, il vous faut des objectifs. Vos managers seront surement plus connectés et présents que jamais. Là aussi, des outils peuvent être très utiles. Prenez l’appli Monday.com, elle permet de vous fixer des objectifs à court et moyen terme, de les partager avec votre team et de faire le point à tout moment pour voir où vous en êtes.  Pour les solos, rien n’est plus nécessaire que la to-do-list. Vous pouvez vous créer la vôtre sur l’outil Trello. A chaque jour sa to-do list. L’idée c’est que vous vous y teniez et, à l’issue, vous puissiez être satisfait du travail accompli.

9) Bannir les tentations

Il fait beau dehors, les oiseaux chantent et le transat sur la terrasse vous nargue déjà. A l’intérieur c’est Netflix qui vous fait de l’œil. Derrière vous, Morphée vous appelle de votre lit. Ce ne sont pas les tentations qui manquent en télétravail. Mais il va vous falloir résister. Il y a un temps pour tout. Pour ne pas être frustré, ouvrez votre agenda et prévoyez dès à présent : votre déjeuner au soleil, votre soirée devant Netflix et la sieste de 20 min sur le lit dans les bras de Morphée. La tentation n’en est pas une, si elle est assumée et cadrée !

10) Être bienveillant et tolérant

Malgré tous ces bons conseils, vous allez faiblir. Il y aura ce call de Mamie en plein milieu de la journée que vous vous sentirez incapable de rejeter. Vos enfants qui se réjouissent un peu trop de vous voir à la maison. Et ce soleil qui vous attire sans cesse. Soyez indulgent. La situation que nous vivons est éprouvante et vous êtes humain. Non, vous ne serez pas irréprochable. Si vous sortez des rails de votre emploi du temps, remarquez-le et acceptez-le. Il faut être honnête avec vous-même. Peut-être qu’à cet instant précis vous en avez simplement besoin. Alors saisissez la distraction et profitez-en pleinement. Vous n’en reviendrez que mieux concentré sur votre travail une fois celle-ci envolée.

11) Travailler en toute sécurité

Votre travail requiert peut-être quelques précautions. Confidentialité, sécurité défense, ou simplement protéger vos outils de travail des attaques du chat ou de votre neveu turbulent. Soyez prudent. Ne laissez pas trainer votre ordinateur en coin de table, ou des informations sensibles aux yeux de tous. Certains auront même besoin d’une connexion internet protégée… prenez vos dispositions.

12) Prendre une vraie pause déjeuner

Il est 12 heures 30, le soleil est au zénith, ce n’est pas le moment d’avaler un sandwich en 5 minutes devant votre écran. Vous aviez l’habitude de le faire au travail ? C’est l’occasion rêvée d’abandonner définitivement cette mauvaise pratique. La pause déjeuner c’est sacré ! Votre cerveau s’aère, votre corps se détend et une alimentation saine et équilibrée vous fera le plus grand bien. Prenez une pause. Rien de bien sorcier, un œuf, une poêlée de légumes, quelques lardons et le tour est joué !

13) Travailler par sessions

Fixez-vous des plages horaires prédéfinies. Entre 9h30 et 12h30, puis entre 13h30 et 18h30. Avant et après détendez-vous, faites autre chose. Puis, découpez ces périodes de travail en plusieurs « sessions » d’une trentaine de minutes. Vous pouvez ainsi varier vos activités et être très efficace pendant une période de temps réduite. Entre chaque session, accordez-vous une pause courte (5 minutes). Vous verrez, votre concentration sera optimisée.

14) Se créer une ambiance cocooning

Au travail, vous avez surement installé sur votre bureau quelques objets réconfortants. Marie Kondo, la papesse japonaise du rangement, les appelle les « objets de la joie ». De la plante verte, à la tasse de café, en passant par la bougie parfumée ou la balle anti-stress, certains objets nous mettent en joie à notre poste de travail. En télétravail aussi, ils sont utiles. Pensez-y !

15) Poser les limites

Lorsque notre vie professionnelle est matérialisée par un lieu précis, il est plus facile d’en percevoir les contours. Le travail est cadré par des horaires et une vie de bureau. Passée une certaine heure, il est déserté. En télétravail, c’est plus compliqué. On a vite fait de se laisser déborder. Mails pro, call de votre boss, ordinateur sous le nez… Où est la limite ? Vies pro et perso risquent fort de fusionner. C’est à vous de poser les bases. Délimitez votre espace/temps de travail et ne le franchissez pas. Autrement dit, oubliez les mails pros dans le lit ! Fixez aussi une limite temporelle. Bureau rangé, ordinateur éteint : marquez la fin de votre journée de travail d’un geste symbolique !

16) Programmer une activité détente

Après une journée de travail, nombreux sont ceux qui s’organisent un loisir, une activité ou un moment de détente pour décompresser. Là aussi, conservez votre routine. Cette perspective vous aidera à tenir pendant la journée. Prenez rendez-vous avec vous même ou avec vos colocataires confinés. Par exemple, marquez dans votre agenda : « 19h00 apéro avec les copains », ou « 19h : yoga pendant 1 heure ». Peu importe votre activité, informez les autres qu’à cet instant c’est « détente ». Et, surtout, ne vous posez pas de lapin !

17) Savoir couper

On revient ici sur la notion de « limites ». Il y a un temps pour tout et un espace dédié à chaque activité. Pour que ces barrières soient respectées, affirmez-les clairement à votre entourage. Elles n’en seront que plus solides pour vous même. Donc, si vous ne voulez/pouvez pas travailler au-delà de 19 heures, dites-le à votre employeur. Vous pouvez aussi programmer une réponse automatique indiquant que vous serez disponible demain à 9 heures. Mail et téléphone professionnels peuvent être coupés lorsque votre journée vient à se terminer.

18) Organiser un afterwork

Les afterworks conviviaux avec vos collègues vous manquent ? Pas de panique, il existe un moyen d’organiser un afterwork en ligne ! Facetime, Zoom, Google hanghouts sont devenus vos nouveaux QG virtuels ! Ce n’est pas la même chose, certes. Mais cette nouvelle expérience vous permettra d’apprendre à connaître vos collègues différemment. Plongés dans leur intimité de confinés, ils se révèleront probablement encore plus authentiques ! On ne vous le cache pas, il y a quelques fou-rires en perspectives…

19) Se changer les idées

Le soir, il faut déconnecter. Vous aviez plaisir à aller au cinéma, à l’Opéra, au musée ? De nombreux monuments et espaces de divertissement vous ouvrent leurs portes virtuelles gratuitement (Opéra de Paris, Musées, cinémas d’auteur, films)… Mais il n’y a pas que le virtuel dans la vie. Vous êtes seul ? Programmez-vous une soirée lecture sur fond de musique douce, un bain avec votre podcast préféré, ou une soirée créative (peinture, dessin, tricot) … Tout est possible ! A plusieurs, on ne saura trop vous recommander de profiter de vos proches. Mais là aussi, il y a bien des moyens de vous occuper : jeu de société, débats, cuisine… vous avez l’embarras du choix !

20) Préserver son sommeil  

Avec toutes ces activités, vous allez finir par être épuisé. Comme nous ne doutons pas que vous avez suivi attentivement nos conseils, votre lit vous ne l’avez pas vu de la journée ! Après une journée active en sessions de travail, cour de yoga et douce soirée bercée par un podcast, vous ne tarderez pas à rejoindre les bras de Morphée. C’est bien mérité. Une tisane « marchand de sable », un bon bouquin et au lit ! 

N’oubliez pas de nous suivre !

Follows

Découvrez les posts en lien avec cet article

 

#Confinés : Comment rester connecté à la nature ?

Rayon de soleil à travers la fenêtre, chant d’oiseau au réveil, vue sur un brin d’herbe… chaque signe d’elle nous émerveille et nous rend nostalgique. Et si le confinement était l’occasion pour la nature de reprendre ses droits ?

Share This