L’ennéagramme : un outil pour mieux cerner vos collègues…

« Pourquoi Eloïse de la com’ est-elle si sensible à son environnement de travail ? Et François de la compta, qu’a-t-il à être si discret ? Il y a aussi Vanessa qui se marre à longueur de journée, et Sophie qui a toujours besoin de tout contrôler… derrière ces traits de caractères se cachent neufs types de personnalités. Sauriez-vous reconnaître le vôtre et identifier celui de vos collègues ?

Ennéagramme : kesako ?

L’Ennéagramme est une méthode de développement personnel qui remonterait au IVème siècle av. JC. Son invention pourrait être attribuée à Pythagore. Diffusé à partir des années 70 aux États-Unis par le courant de la psychologie humaine, il est aujourd’hui très utilisé dans le domaine du management. Et ce n’est pas un hasard ! Cette méthode qui exploite la capacité de chacun à observer ses propres traits de caractère et habitudes, permet d’accroître les relations que nous entretenons avec les autres et de mieux nous comprendre. Construit à partir des racines grecques ennea (neuf) et gramma (figure), l’ennéagramme dresse un portrait des neufs personnalités présentes dans le monde.

 Neuf forces et compulsions

Selon René de Lassus, auteur d’un livre sur l’Ennéagramme, « chacun façonne sa personnalité en réaction à partir de sa compulsion, c’est à dire à partir de ce que chacun cherche à éviter à tout prix ». Les neuf personnalités de l’Ennéagramme sont donc constituées chacune de deux éléments :
– une compulsion principale ;
– une force développée en réaction.
La méthode n’a pas vocation à décrire des comportements, mais des « motivations » qui vont provoquer des comportements chez les individus.

Type de personnalité             Compulsion principale                          Force principale
1 – perfectionniste                                la colère                                         la capacité de perfection
2 – altruiste                                            l’orgueil                                                       l’amour
3 – battant                                             la tromperie                                      la capacité d’action
4 – créatif                                                  l’envie                                       la créativité et le sens artistique
5 – observateur                                       l’avarice                                        le besoin de connaissances
6 – loyaliste                                               la peur                                                       la loyauté
7 – épicurien                                       la gourmandise                                          la joie de vivre
8 – meneur                                               l’excès                                                       le courage
9 – médiateur                                        la paresse                                        l’acceptation et le soutien

Ennéagramme, portrait de neuf personnalités

Chaque être humain appartient à un type de personnalité. Mais, attention, il ne s’agit pas d’enfermer les gens dans des cases et de les réduire à cela. Les portraits qui vont suivre devraient simplement vous donner les clés de ces neuf types de personnalités pour mieux interagir avec elle et nous comprendre. Toute ressemblance avec des personnes de votre entourage serait purement fortuite…

1. Le perfectionniste

Xavier est comptable, son patron sait qu’il peut compter sur lui. Son travail est méticuleux et rigoureux. Mais avec ses collègues et ses amis il éprouve parfois des difficultés. Il n’aime pas les bruyants éclats de rire. Cela peut le mettre dans une froide colère qu’il dissimule bien volontiers.
La personnalité de type 1 est animée par un haut degré d’exigence – notamment morale – et un fort désir de perfection dans tout ce qu’elle réalise. Elle est soigneuse, ordonnée et méticuleuse. Elle est capable de patience et de défendre ses idéaux.
Sa compulsion : la peur de mal faire et la peur de se mettre en colère.
Ce qui compte pour le 1 : être reconnu pour la qualité de ce qu’il fait, ne pas être pris en défaut et avoir raison.

2. L’altruiste

Julie est très appréciée de ses collègues parce qu’elle se dépense pour eux sans compter. Toujours présente à leurs côtés, elle anticipe leurs souhaits et leurs peines. On dit d’elle qu’elle est très généreuse et attentive aux autres. Elle en est fière. Très disponible pour les autres, elle peut aussi se montrer jalouse et possessive.
La personnalité de type 2 aime être disponible et aider ses semblables. Elle a une grande capacité à réconforter les autres. En retour, elle aime qu’on lui exprime de la reconnaissance. Elle est capable d’humilité et de répandre un amour de qualité.
Sa compulsion : éviter le rejet et éviter de reconnaître ses propres besoins.
Ce qui compte pour le 2 : être reconnu pour les qualités d’attention et de dévouement qu’il offre. Être aimé.

3. Le battant

Matthieu est un cadre dynamique. On sait que les affaires qu’il mène seront bien menées et qu’il obtiendra du résultat. Il a une capacité à entrainer les autres, mais gare à ceux qui ne le suivent pas ! Pour arriver à ses fins, il peut être capable de forcer la réalité. Mais il est aussi capable d’authenticité et d’une grande sincérité.
La personnalité de type 3 agit avec efficacité. Il est très important pour elle de réussir ce qu’elle entreprend. Elle redoute l’échec, mais elle aime les challenges. On dit d’elle qu’elle est courageuse, énergique, exigeante pour elle-même et pour les autres. Elle peut parfois jouer des rôles et séduire pour le prestige. Mais ce qu’elle aime surtout, c’est avancer, progresser.
Sa compulsion : éviter l’échec.
Ce qui compte pour le 3 : être reconnu pour ce qu’il fait, ce qu’il réussit. Être apprécié.

4. Le créatif (ou tragico-romantique)

Eloïse de la com’ aime la créativité et exprimer son sens artistique. Elle s’arrange pour être bien avec beaucoup de gens. On la trouve parfois trop solitaire. En fait, elle est dans son univers. Attentive au regard des autres, elle consacre beaucoup de temps à personnifier son image, ses vêtements et arranger son appartement.
La personnalité de type 4 fait preuve d’une grande sensibilité et d’originalité. Elle vit les émotions avec intensité. Mélancolique et solitaire, elle craint beaucoup les critiques. Son subterfuge ? Elle se réfugie dans son imaginaire. C’est aussi une personne envieuse.
Sa compulsion : elle a horreur de paraître conforme, banal.
Ce qui compte pour le 4 : être reconnu pour son identité, être différent.

 

5. L’observateur

François est un intellectuel. Il s’oblige chaque jour à se tenir au courant des choses. En société il peut se montrer distant. Parfois, il va jusqu’à refuser une invitation ou un déjeuner d’équipe s’il pense que « ces gens ne sont pas très intéressants ».
La personnalité de type 5 aime assimiler des connaissances. Elle privilégie la logique sur l’émotion. Elle a d’ailleurs beaucoup de mal à les exprimer, ses émotions. Elle redoute l’intrusion de l’autre dans sa « sphère personnelle ». Elle n’aime pas tellement les rencontres et éprouve souvent le besoin de se retrouver seule avec elle-même (et un livre). Son mental est toujours actif, elle observe ce qui se passe plutôt que de participer.
Sa compulsion : éviter l’intrusion des autres et le vide intérieur.
Ce qui compte pour le 5 : être reconnu pour ce qu’il sait, ce qu’il connaît et être « au courant ».

6. Le loyaliste

Charlotte est une femme ponctuelle. Elle est très prudente dans tout ce qu’elle entreprend. Mais on peut compter sur elle. D’ailleurs c’est une excellente exécutante car, souvent, elle admire ses chefs et aime leur autorité. La vie sociale n’est pas son fort et certains la trouvent craintive.
La personnalité de type 6 est sympathique et développe des liens forts avec les siens, « ceux de son clan ». Elle a un bon sens de l’humour. Mais elle peut être plus méfiante à l’égard des autres et de la vie en général. Elle se montrera donc très loyale vis à vis de ceux qui la rassurent.
Sa compulsion : éviter la déviance et la trahison.
Ce qui compte pour le 6 : être reconnu pour sa droiture. 

7. L’épicurien

Vanessa est pleine d’entrain et souvent souriante. Elle aime s’occuper de choses très variées. C’est une bonne animatrice. Elle s’amuse souvent d’un rien. Au regard des autres elle peut paraître superficielle.
La personnalité de type 7 a des intérêts très variés. Elle cherche à tout prix à éviter la souffrance et l’enfermement. Elle a tendance à entreprendre plusieurs choses à la fois, souvent avec excès, sans achever ce qu’elle a commencé. Elle peut paraitre superficielle, mais on apprécie sa gaieté. Elle peut déployer beaucoup d’énergie pour des tâches qu’elle aime.
Sa compulsion : éviter la souffrance et la routine.
Ce qui compte pour le 7 : être reconnu pour son plaisir de vivre, sa gaieté.

8. Le meneur

Sophie en colo, c’était la mono. Dans la vie professionnelle, elle aime avoir un poste à responsabilité et diriger une équipe. L’image de chef lui plait. Et, « à force de persévérance », comme elle aime le rappeler, elle va y arriver. Sa vie affective peut osciller entre vents et marée. Il lui arrive aussi d’être simple, entrainante.
La personnalité de type 8 est une travailleuse, un chef-né. Elle cherche, en toute situation, à garder le contrôle et à imposer son propre point de vue. Elle considère la vie comme un combat, contre elle-même (ses émotions) et contre les autres. Avec le 8, c’est « tout ou rien ». Elle est souvent excessive, enthousiaste et énergique.
Sa compulsion : éviter la faiblesse.
Ce qui compte pour le 8 : être reconnu comme fort et affirmer son autorité.

9. Le médiateur

Karine est d’humeur constante. Elle est appréciée, parce que dans tout ce qu’elle fait, il règne un climat doux et heureux. C’est pour cela qu’elle a horreur du conflit. Quand vient la discorde, elle peut déployer une énergie folle à le régler, ou sombrer dans le laisser-aller.
La personnalité de type 9 cherche à être en bonne entente avec tout le monde. Elle sait bien écouter les autres, mais elle peut avoir tendance à trop supporter et minimiser les problèmes. Elle fuit la prise de décision et rejette parfois la nouveauté. Elle aime vivre à son rythme, déteste être pressée et cultive ses habitudes.
Sa compulsion : éviter les conflits.
Ce qui compte pour le 9 : être reconnu comme facile à vivre.

Alors ça y est, vous savez qui vous êtes ? Maintenant que vous connaissez ces 9 types de personnalités, efforcez-vous de mieux comprendre le comportement des personnes qui vous entourent et non de le juger. Revêtez les lunettes de la compassion… après tout, vous aussi vous avez vos compulsions !

 

N’oubliez pas de nous suivre !

Follows

Découvrez les posts en lien avec cet article

 

Top 5 des tendances zéro déchet de l’été

Après l’objectif zéro déchet au bureau, découvrez les tendances zéro déchet de l’été. Plogging, crèmes solaires, brosse à dent bambou et shampoing solide c’est l’été, voyagez léger !

Share This