5 signes qu’il est temps d’externaliser votre cafétéria d’entreprise

Qu’ont en commun Club-Med, Danone et L’Oréal ? Ces entreprises ont investi dans leur cafétéria. Pourquoi ? Sans doute parce que la cafétéria d’entreprise est la vitrine des valeurs de la boîte et de l’ambiance qui y règne. Conviviale, colorée et saine, la cafétéria d’entreprise envoie un message clair : ici il fait bon vivre et les salariés sont heureux. On ne vous raconte pas des salades, selon une enquête menée par Peapod aux États-Unis auprès 1000 employés de bureau, l’accès à une cafétéria de qualité en libre-service a un impact considérable sur le bonheur au travail.

Mais une cafétéria conviviale, ça ne s’invente pas ! Rupture de stocks de café, déchets qui trainent à côté du distributeur, produits qui ne conviennent plus aux attentes ou aux régimes alimentaires… Souvent chronophage, la gestion de la cafétéria d’entreprise tourne vite au cauchemar ! Il est peut-être temps de la déléguer. Voici 5 signes qui ne trompent pas!

1. Burn out des RH : la cafétéria d’entreprise en trop !

Généralement complexe, la gestion de la cafétéria d’entreprise est un job à plein temps. Pourtant, elle figure rarement sur un intitulé de poste. La réalité, c’est qu’elle a tendance à s’ajouter à l’importante liste de tâches des RH, CHO ou autres services généraux. Résultat ? Ces postes sont surchargés et ça se ressent à la pause-café… Rupture de stock, café imbuvable, snacks dépassés et ambiance délétère. On a vu mieux comme espace détente ! La solution ? Confier la gestion de votre cafétéria d’entreprise à un professionnel. Vous serez livré chaque semaine, votre offre sera variée, régulièrement renouvelée et vos équipes retrouveront le sourire. Prenez une pause, déléguez.

2. Boom à la cafétéria : gérer l’entreprise en pleine croissance

C’était encore gérable à 20, mais depuis quelques temps de nouvelles têtes pointent le bout de leur nez à la machine à café. 30, 50, 100, 200 employés, comment concevoir une cafétéria pour tous et qui convienne à chacun ? C’est le casse-tête de l’entreprise en pleine croissance. Et on ne vous conseille pas d’éluder le problème… Vous aurez vite fait de recevoir un important cahier de doléances. Et pour cause, la cafétéria c’est le lieu de rencontre de votre entreprise, l’espace vitrine de vos valeurs. Alors, pour faire face à ce boom soudain, il vous faut du renfort. C’est le moment d’appeler un professionnel à la rescousse. Sans engagement, vous pouvez adapter chaque mois votre abonnement cafétéria au nombre d’employés de votre entreprise. Vive la liberté !

3. Rejet des snacks et sodas sucrés : une cafétéria plus healthy

Stress, ennui, petit moral, faim, toutes les excuses sont bonnes pour grignoter. Selon une étude réalisée par l’Insee, entre les repas 15 % des personnes déclarent grignoter très souvent. Ce chiffre atteinte 29 % chez les jeunes. Et au travail, on grignote… beaucoup ! Barre chocolatée au caramel, soda sucré, capuccino, chips. Tout ce qui est proposé à la cafétéria traditionnelle ou au distributeur est transformé et trop sucré. Une étude commandée par Wonderful Pistachios montre que seulement 2% des femmes américaines sondées réussissent à ne grignoter que des snacks sains sur leur lieu de travail. Pour renoncer à ces mauvaises tentations, c’est vrai qu’il faut une volonté de fer. Pourtant chez elles, elles ne s’autorisent pas ces écarts. Une pomme, un yaourt, un thé, des noix, un muesli ou un chocolat de qualité, elles prennent soin de leur alimentation et de leur santé. A la maison, le régime est sain et naturel. Alors pourquoi la cafétéria d’entreprise ne pourrait-elle pas s’adapter ? Et ne serait-ce pas au contraire à elle de soutenir une alimentation saine au bureau ? Avec une cafétéria saine et naturelle externalisée, rien de plus simple !

4. L’urgence de l’écologie bouscule la cafétéria

Le projet de loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire qui doit être définitivement adopté par l’Assemblée nationale et le Sénat dans les prochaines semaines remettra peut-être en cause l’utilisation des gobelets en carton, même recyclables, dans la restauration rapide. Et qu’en est-il dans l’entreprise ? Observez bien votre cafétéria d’entreprise. Gobelets, serviettes en papier, capsules café, touillettes en plastique, sachets papier de sucre… combien de déchets jetez-vous par jour ? Entassés et empilés, les 4,73 milliards de gobelets en plastique jetés chaque année en France, constitueraient une pyramide haute comme 25 tours Eiffel ! Il est peut-être temps de s’en passer… Misez sur une cafétéria d’entreprise plus écologique, optez pour du café en grain, et remplacez les gobelets par des tasses à café, vous verrez, votre impact écologique sera bien diminué.

 

5. Une cafétéria qui coûte un bras : et si on externalisait ?  

Si on compte le temps passé à s’en occuper, l’énergie déployée dans la logistique et la gestion des stocks, n’est-ce pas de l’argent perdu pour votre entreprise ? Et les produits que vous proposez à vos équipes, ont-ils été négociés au meilleur prix ? Faire appel à un service de cafétéria professionnel vous fera gagner du temps et donc de l’argent. Mais surtout, vous aurez l’assurance d’obtenir des produits de qualité à bas prix, négociés pour un gros volume… Et si la cafétéria externalisée vous faisait même gagner de l’argent ? Les aliments sains peuvent avoir une influence positive sur la culture d’entreprise et attirer les meilleurs talents. Cela accroît la productivité. Tous ces facteurs ont un impact final sur les résultats de votre entreprise ! Alors, pourquoi s’en priver ?

 

N’oubliez pas de nous suivre !

Follows

Découvrez les posts en lien avec cet article

 

Comment mesurer le bien-être au travail dans mon entreprise ?

Vous ne l’ignorez pas, le bien-être au travail est un formidable levier de performance… Pourtant nombreuses sont les entreprises qui doutent de son efficacité et le négligent encore. Le premier obstacle évoqué est « le manque d’outil de diagnostic ». Il en existe pourtant plus de onze ! BRÂAM les résume pour vous…

Share This